شنبه ۲۵ مرداد ۱۳۹۹ - ۱۵ اوت ۲۰۲۰

Les détenus arrêtés lors des manifestations récentes doivent être libérés immédiatement!

۰۲ آذر ۱۳۹۸

Les détenus du récent soulèvement doivent être libérés immédiatement. Il doit y avoir une forte protestation contre le meurtre et la détention de la population. Il est important de tirer parti de la désobéissance civile et des pétitions, en particulier des grèves locales.

Les détenus arrêtés lors des manifestations récentes doivent être libérés immédiatement!

Les répresseurs de la République islamique ont tué plus de deux cents personnes dans les rues, en ont blessé des centaines d'autres et ont empilé des prisions du pays. Il y a beaucoup d'arrestations et les procureurs du gouvernement ont menacé d'en arrêter beaucoup plus . Les centres de détention dépassent largement leurs capacités et dans certaines villes, les garnisons sont utilisées comme des prisons. Les disparus ne sont pas rares et les parents inquiets pour le sort de leurs proches ne recevront pas de réponse des geôliers . De même que les familles des victimes ne sont pas autorisées à organiser des funérailles ordinaires pour leurs victimes.

  1. dirigeants de la République islamique se font concourance pour déclarer que ces milliers de manifestants sont des agents d'États «étrangers». Ali Khamenei parle de "victoire" dans sa guerre contre le peuple .L’appareil de répression de gouvernement Et le président H.Rouhani ont menacé de "punir sévèrement" les détenus . assassins de la République islamique lancent à nouveau leurs manifestants au nom du "peuple" et ont continué à proclamer la loi martiale par crainte de la présence de personnes dans les rues. écoles, les universités et les principaux centres économiques sont fermés et Internet est toujours fermé, refusant de nommer les noms des détenus et les noms des morts lces derniers jours. Ces soulèvements n'ont pas de fin , la fin appartient à ce régime oppresseur qui avec sa politique néfaste ne fait qu’accroître la pauvreté et la misère dans le pays . Nous continuons notre lutte de différentes manières.

Afin de minimiser l’impact des dégâts de la tyrannie au pouvoir sur la vie et la vie de la population, nous devons tous nous hâter de nos propres initiatives pour aider des blessés et leurs familles. Aux côtés d'autres courants, militants politiques et des activistes des droits de l’homme de notre pays, faisons connaître dans la mesure possible les nombres et les noms des détenus rapidement à la connaissance des défenseurs des droits de l'homme en Iran et aux institutions de défense des droits de l'homme du monde entier. Contrecarrer la volonté du gouvernement de commettre toutes sortes de complots, y compris d'avouer le prisonnier devant la caméra de télévision. Pour rapprocher les familles des victimes et des prisonniers et les encourager à poursuivre en justice.Pour aider à créer des fonds en Iran et aux étrangers, aidons ceux que nous connaissons dont pour la plupart qui appartiennent aux couches les plus pauvres.

Les détenus du récent soulèvement doivent être libérés immédiatement. Il doit y avoir une forte protestation contre le meurtre et la détention de la population. Il est important de tirer parti de la désobéissance civile et des pétitions, en particulier des grèves locales. Le peuple iranien, fort de son expérience contemporaine, sait que manifestations et descentes dans la rue doivent se compléter avec des petites et grandes grèves mises en œuvre pour être efficace . Aucun État, avec un degré quelconque de répression totalitaire, ne peut résister à des grèves paralysantes.

Les prisonniers politiques sont maintenant torturés par les auteurs, qui ont pour ordre de "justifier" le scénario de Khamenei selon lequel le soulèvement est présenté comme une "planification extérieure" en imposant des "aveux" aux prisonniers. Ils sont les enfants du peuple et ont ouvert la voie à l'émancipation et à la libération des Iraniens de l'emprise de cet État liberticide .des enfants qu'il ne faut pas oublier un instant. Levons-nous pour ces êtres chers et sympathisons avec leurs familles et présentons nos condoléances aux familles des victimes.

Conseil politique - exécutive de Parti de Gauche d’Iran (Fedayin du Peuple)

22 novembre 2019

 

بخش: 

افزودن دیدگاه جدید