جمعه ۰۲ مهر ۱۴۰۰ - ۲۴ سپتامبر ۲۰۲۱

français

Un gouvernement de type taliban n'a définitivement pas d'avenir car il doit faire face à toutes sortes de crises, de résistances omniprésentes, de dissensions internes croissantes, de goulots d'étranglement financiers mortels et enfin à l'incapacité à trouver un équilibre entre les acteurs régionaux et mondiaux sur la « question afghane ». Mais les talibans n'ont pas une telle capacité.

A l'occasion du 33ème anniversaire du massacre de milliers de prisonniers politiques par la R.I.I, le Parti de la Gauche Iranienne (Fadaian du Peuple) rend une nouvelle fois hommage à ces combattants tombés au combat, à ces âmes éprises de liberté, à ces compagnons engagés dans l'instauration de la démocratie et de l'égalité, à ces personnes qui réclament leurs droits, à tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour la liberté, la justice sociale et la liberté et contre la tyrannie de la R.I.I., ainsi qu'à leurs familles qui ont souffert et souffrent encore.

Notre parti, le Parti de gauche d'Iran (Fadaiyan du peuple ) en tant que l'un des partis de l'opposition démocratique d'Iran, en plus d'honorer les décisions et verdicts rendues pour Asadi et ses partenaires, exige que les noms des autres collègues d'Assadollah Asadi soient annoncés et mis à la disposition des partis et organisations d'opposition.

Les travailleurs précaires en grève refusent la création par le pouvoir de "Conseils islamiques du travail" censés les représenter et déclarent : "ce sont des instruments de contrôle des travailleurs au service des patrons". Ils ajoutent : "comme nos collègues de sucrerie Haft-Tapeh, de l’aciérie d’Ahvaz et d’autres entreprises nous n’accepterons jamais la création des Conseils islamiques du travail". "Le « Conseil organisateur des travailleurs de la sous-traitance dans le secteur du pétrole » est notre voix et le symbole de notre unité, celle des travailleurs".

Nos organisations syndicales françaises soutiennent pleinement les salariés en lutte, comme le fait sur place la grande majorité de la population, ainsi que la diaspora iranienne à travers le monde.

Ne participez pas aux simulacres d’élections qui renforcent vos ennemis de classe et consolident les fondements de la tyrannie. Demandez au peuple également de s'abstenir. Les gouvernements et les parlements formés jusqu'à présent ont tous supprimé certains de vos droits et ont modifié les lois contre vous.

Au cours de ces trois dernières années, le LPGI (FP) a tenté assurer sa présence dans la sphère politique du pays à travers de ses prises de position, l’expression de ses opinions et ses actions face aux événements différents et importants événements qui ont eu lieu dans le pays, la région et le monde tout en marquant l’image politique claire du parti. Au cours de ces années écoulées, nous avons toujours de été réactif aux événements politiques survenus en Iran. Le LPGI-FP a inlassablement exprimé et pris la position sur des évènements majeurs qui ont eu lieu.

La République islamique ne devrait pas être autorisée à échanger la vie de ce jeune médecin contre la libération d'un des accusés du massacre de 1987, emprisonné en Suède depuis novembre de l'année dernière.

A l’occasion de ce Premier mai, nous vous demandons de condamner la répression des syndicats par le gouvernement iranien, d’exiger la libération des leaders et des militants travaillistes et de mettre le gouvernement iranien sous pression afin que celui-ci respecte le droit des travailleurs iraniens de s’organiser et qu’il cesse l’harcèlement de l’activité syndicaliste en Iran.

Notre politique n'est ni la guerre ni le boycotte , ni la République islamique. Nous sommes contre la guerre et nous ne soutiendrons aucun côté des chefs de guerre. Notre parti se bat pour la transition de la République islamique vers l'établissement d'une république laïque et démocratique, s'appuyant sur les mouvements civils et les luttes démocratiques du peuple iranien, et condamne le recours à la force étrangère pour la guerre et des alternatives.

Cet acte des artistes et des artisans de la culture du pays, exprime non seulement la sympathie humaine envers les survivants en deuil des victimes de la catastrophe de l'avion de passagers, mais est également un signe de la patience écrasante de la communauté artistique du pays pour les actes de gouvernement qui mentent, inversent Insiste sur le secret, la déformation des faits, l'accusation, le dépôt, l'humiliation, l'intimidation et la répression.