L'Assassinat de Ghassem Suleimani en Irak,

sert à exacerber les tensions militaires dans la région!

L'Assassinat de Ghassem Suleimani en Irak,

sert à exacerber les tensions militaires dans la région!

La manière de prévenir les conflits est d'éviter les représailles et d'approcher la négociation inconditionnelle!

 

Ce matin, le commandant de la force Quds Qassim Suleimani a été assassiné par les troupes américaines près de l'aéroport de Bagdad, ainsi que plusieurs commandants de la milice irakienne. L'armée américaine a officiellement revendiqué la responsabilité de l'attaque, affirmant qu'elle avait été ordonnée par Donald Trump lui-même. Le gouvernement irakien a annoncé qu'il n'était pas au courant de cette décision et que cette acte violait clairement la souveraineté irakienne et la charte internationale. Khamenei a menacé de "vengeance dure" contre le gouvernement américain en déclarant trois jours de deuil public. Aux États-Unis, le meurtre de Ghassem Suleimani a été interprété par l'opposition comme «mettant le feu au cœur de l'entrepôt de poudre à canon». Avec l'assassinat de Ghassem Suleimani, les tensions entre le gouvernement américain et la République islamique sont entrées dans une nouvelle phase.

Nous avions prévenu après l'attaque militaire américaine contre les bases du bataillon du Hezbollah dans une déclaration intitulée "La guerre par procuration en Irak, une menace pour le peuple irakien et iranien!" Peu de temps après que la guerre par procuration actuelle se soit propagée sur le territoire iranien. En effet, les actions qui ont eu lieu ces dernières semaines en Irak, allant des opérations offensives parrainées par l'État islamique contre les bases militaires américaines en Irak aux frappes aériennes américaines contre les bataillons du Hezbollah, l'attaque de l'ambassade américaine à Bagdad, ressemble à un feu qui peut se transformer à un conflit militaire plus large et sa portée ne se limite pas au territoire irakien. Le meurtre de Suleimani et les menaces qui s'ensuivent en sont une indication claire. L'atmosphère tendue actuelle est sujette à une vengeance continue des deux côtés, exacerbant l'hostilité et alimentant les événements qui rapprochent les processus actuels d'un conflit à part entière.

Ghassim Suleimani a été le chef de file des politiques expansionnistes de la République islamique dans la région au cours des deux dernières décennies et a joué un rôle important dans l'élargissement de la «profondeur stratégique» du régime. Son assassinat porte un coup sévère à la République islamique. La mort de Suleimani à Bagdad et en compagnie des commandants de Hashed al-Sha'abi indique la nette implication du Force Quds et son association directe avec la milice en Irak. Les dirigeants du régime ont menacé de se venger. Mais il est clair que toute action de représailles de la part du gouvernement fera face à une vive réaction de l'administration Trump. Nous sommes très préoccupés par la persistance de la tension et de l'hostilité sur lesquelles les deux gouvernements se concentrent. Tout en rassurant qu'ils ne veulent pas de la guerre, ils ne font que s'y préparer. Khamenei rejette tout type de négociation et insiste pour poursuivre une politique de "profondeur stratégique" et organiser sa propre milice dans les pays de la région, en plus des coûts humains et financiers élevés pour le pays, provoquant un conflit militaire.

Le Parti de la gauche iranienne (Fadaiyan du peuple ) appelle à la détente entre les deux pays et condamne l'offensive de la République islamique et de ses alliés régionaux contre les États-Unis en Irak et l'escalade des tensions et la terreur. Nous invitons les parties à négocier et à régler leurs différends autour de la table de négociation. La poursuite de la tendance actuelle peut rendre la situation en Irak plus instable et rendre plus vulnérable le mouvement du peuple irakien pour un changement de la situation actuelle. À notre avis, la solution pour que l’Irak parvienne à la stabilité et à la prospérité est la sortie des gouvernements étrangers présents en Irak et de respecter les droits nationaux du peuple irakien qui peut déterminer son propre destin. La politique de notre parti est de rechercher la paix, de préserver les intérêts nationaux et le confort du peuple iranien et est basée sur la fin de l'intervention de la République islamique dans la région, la défense de la paix et la coopération avec tous les pays voisins. La Solution rapide est le retrait militaire et d'Irak, reconnaissance de la souveraineté nationale irakienne et évitement des mesures de rétorsion par les deux gouvernements de la République islamique et de Trump, et en fin une approche de négociation inconditionnelle et une invitation à l'intervention et à la surveillance de l'ONU pour résoudre le conflit actuel entre deux pays.

Conseil politico-exécutif du Parti de la gauche iranienne (Fadaiyan du Peuple)

3 janvier 2020

 

افزودن دیدگاه جدید

محتوای این فیلد خصوصی است و به صورت عمومی نشان داده نخواهد شد.

متن ساده

  • تگ‌های HTML مجاز: <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <img src alt data-entity-type data-entity-uuid data-align data-caption> <dir>
  • تگ‌های HTML مجاز نیستند.
  • خطوط و پاراگراف‌ها بطور خودکار اعمال می‌شوند.
CAPTCHA
لطفا حروف را با خط فارسی و از چپ به راست، یعنی از آخر به اول، و بدون فاصله وارد کنید CAPTCHA ی تصویری
کاراکترهای نمایش داده شده در تصویر را وارد کنید.